Alana CAMUS HOLLAND, original vocalist, lyricist & composer, chanteuse novatrice, parolière & compositrice.
Vague.
Ancre.
Albatro.

12
Since you have left

English flag


Verse one

All seemed possible when, in August, we have shut the door,

embarking on that restless journey to collect well famed doctors'

stamped signatures and advice, the place was secured, the virus controlled.

The three beautiful partners, with their own understandings, wisely awaited

but it took, from our return, sixty nine hours for the break of this tragedy.

Too many wounds concluded your late patrol,

white corpuscles kept falling drastically.

First chorus

Bent down near the rose garden, through the grass, you have felt

by every nerve the precious ground's thankful message,

the love my fingers transmitted before internal sufferings

annihilate your will to stay. Our tears...

won't ever fully dry if days followed. Pictures' set,

the adorned enclosure are just landing marks we count on

since you have left.

Verse two

Uncertain weeks, questioning wanders, several went before

the non plussed Abyssinian perceived how real was the loss.

The acute anorexia crisis that resulted from turned very hard to reverse.

Care, persuation however acted, offering at last some relief...

then we could surf, considering along menus' thread Hood Association

like an opportune reference while a few volunteers,

for their sexed validations, requested safety lines, appointments.

Second (evolving) chorus

Why should November always scatter doubts, bring sadness?

News have been told, the legendary signal man, sailing away,

filled a last report near the brave crew members he maintained the flag so well.

We' ll never meet on the Earth.

By luck, through decades,

another friend was present, like John Bull, skipper second to the none.

When History shook, eluding acid shelves,

he kept afloat my trim and rolls.

The city looks bleaker since you have left.

Verse three

With a typical scrape in the throat while the shovel pierced, the efficient

morning contractor revitalized lower rooms, exhausting the damp.

Archaic wardrobe and cupboard, dismantled, don' t encumber any more.

Dust from the concrete, for a large part, had been swept as sounded

on the backstairs a plaintive S.O.S... Poor little one

whose legs' cuts ran so deep, neither him or us could prevent

through the open gate, in spite of the trees' high shelter, these crazy dogs' bite.

Third (progressing) chorus

Painful but necessary, how steeply climbed the street

from the tagged bus stop to the familiar clinic

where bandages' renewal set the agenda until Yule...

Needles rarely fell at the foot of the medium-sized fir

that showly bent before Saint Valentine, respecting

several moon cycles, an established tradition, we let it survive.

Frigates, the retired cruiser gave photographs taken their allure...

Arioso/coda (to the former tone)

Yet, our driving sister, like during the meals, after the shots proved absent.

She later stood near the adorned enclosure in silence.

Feelings shared perdure since you have left.

Initial writing le 14 February 2009.
Finalized on 25 March 2012.

12
Depuis ton départ

Français


Premier couplet

Tout semblait possible lorsqu'au mois d'août, refermant la porte,

nous avons entamé ce périple sans repos afin de recueillir des docteurs de renom

les signatures tamponnées et l'avis, la maison était sûre, le virus sous contrôle.

Les trois partenaires magnifiques, chacun avec sa propre compréhension, attendaient sagement

mais soixante neuf heures ont suffi pour qu'après notre retour éclate cette tragédie.

Ton tardif itinéraire de patrouille se conclut par trop de blessures graves,

le taux de globules blancs s'effondra.

Premier refrain

Courbé non loin de la roseraie, à travers l'herbe, tu as ressenti

par toutes tes fibres le message de reconnaissance du sol chéri

et l'amour que mes doigts transmettaient jusqu'à ce qu'au tréfonds, la souffrance

n'annihile ta volonté de rester... Nos larmes

jamais ne sècheront complètement si des jours ont suivi. La série de vues et de portraits,

les barrières ouvragées ne sontque des repères terrestres auxquels nous nous raccrochons

depuis ton départ.

Deuxième couplet

Semaines d'incertitude, errances de questionnement, plusieurs s'écoulèrent

avant que l'Abyssin déconcerté ne perçoive de la perte la criante réalité.

La crise aiguë d'anorexie qui en résulta devint très difficile à inverser.

Soins, persuasion pourtant furent efficaces, nous offrant enfin un peu de soulagement...

Nous pûmes alors surfer, considérant au fil des menus l'Association du Hood

comme une sorte de référence opportune alors que, pour leurs validations sexuées,

quelques volontaires sollicitaient rédactions de sauvegarde et rendez-vous.

Deuxième refrain (évolutif)

Pourquoi fallut-il que toujours novembre sème les doutes, apporte la tristesse?

Dès la fin des informations, le timonier légendaire remplit un ultime rapport

près des membres de l'équipage dont il a maintenu si bien le drapeau.

Il n'y aura donc pas pour nous de rencontre sur cette planète.

Par chance, durant des décennies,

un autre ami était présent, tel John Bull, navigateur sans égal.

Quand secoua rudement l'Histoire, évitant les écueils de l'acide,

il assura la flottaison de mon arrimage et de mes balancements.

Plus morne encore paraît la ville depuis ton départ.

Troisième couplet

Avec un raclement de gorge distinctif quand s'enfonçait la pioche, le méthodique

entrepreneur matinal revitalisa les pièces d'entresol, neutralisant l'humidité.

Penderie et armoire archaïques, démantibulées, ne sont plus sources d'encombrement.

La poussière de béton en grande partie, avait été balayée lorsque retentit

sur l'escalier arrière un S.O.S plaintif... Pauvre petit

dont les coupures aux pattes s'enfonçaient si profondément, ni lui ni nous n'avaient pu empêcher

par l'issue béante, malgré le refuge des hautes branches d'arbres la morsure de ces chiens déments.

Troisième refrain (en progression)

Douloureuse mais nécessaire fut la côte qui grimpait

depuis l'abribus tagué vers la clinique familière

où les changements de pansements fixèrent l'emploi du temps jusqu'à Noël...

Fort peu d'aiguilles ont chuté au pied du sapin de taille raisonnable

qui lentement s'inclina avant la Saint Valentin, respectant

plusieurs cycles lunaires, une tradition établie, nous le laissâmes survivre.

Les frégates, le croiseur en retraite donnèrent aux clichés pris leur charme singulier...

Arioso/coda (tonalité initiale)

Pourtant, notre sœur de conduite, comme durant les repas, après les tirages, se montra distraite.

Elle se tint plus tard, silencieuse, près des barrières ouvragées.

Jadis partagés, les sentiments perdurent depuis ton départ.

Ecriture initiale le 14 février 2009.
Finalisée le 25 mars 2012.