Alana CAMUS HOLLAND, original vocalist, lyricist & composer, chanteuse novatrice, parolière & compositrice.
Vague.
Ancre.
Albatro.

04
By the earliest train

English flag


Part one

Re-ordered before 1 a.m, underwears, toilet

linen and sheets were like pictures in boxes undamaged.

Week end burglars worried only for the cash,

rarely there, it can't be hidden.

Very soon, inevitably, another crisis will excite

the obscene rambler, I'm well equipped to retort,

having learnt from previous trials.

What a relief when, invaluable, comforting prettier looks,

home safety, neightbours's supervision

above the hedge, through the three firs and their umbrage, shoulder

the internal strength to go on.

Chorus one

By the earliest train, off the dead-lock station,

probably less stranger than in times of Yore,

my resolutions moved away

as the sailing ships'festival, its P.A,

related fireworks and their bangs already passed out.

Part two

Behind a stocky church, with many land-marks

for the next journey, along the street

Garibaldi's fame appointed,

I have wondered, also vaguely feared

how will appear the one coming to unbolt the gates?

The gentleman who did so

was beyond classification.

Some unpleasant comments about tucking up gowns

and visible hairs casted a damp thru' an informal chat

several teas warmed again.

Not prude like a monk but restrained,

exhaustless minister when oriented to defend

the transsexual issue, hardly persuaded

that written themes often deploy variations,

this marvellous old boy does win,

after a decent gratitude, my affection.

Selected wine, salads and biscuits

should tell him more.

Extented chorus two

Tackled wish the remarkable specialist whose free

arbitration presupposed and excellent file, in a few months,

whatever the account the scanner details,

if on the bed slumbers the orange leopard wisely coiled

near the peaceful lion, reaching some kind of mellowness,

it could be the final step.

First writing 21 July 2004.
Finally structured on 4 July 2007.

04
Par le tout premier train

Français


Première partie

Remis en ordre avant une heure du matin, les sous-vêtements,

le linge de toilette et les draps étaient comme les photos dans les boîtes, intacts.

Les cambrioleurs du week-end n'inquiétaient que pour du liquide,

rarement là, il ne peut guère se cacher.

Très bientôt, immanquablement, une autre crise excitera

le rôdeur obscène, j'ai ce qu'il faut pour riposter,

ayant tiré la leçon des épreuves précédentes.

Quel soulagement quand, inestimables, réconfortant de l'extérieur les plus jolis aspects,

la sécurité d'un chez-soi, la surveillance des voisins

au-dessus de la haie, avec le relais des trois sapins et de leur ombrage, épaulent

la force intérieure afin de continuer.

Premier refrain

Par le tout premier train, loin de la gare en impasse,

probablement moins étrangères qu'autrefois,

mes résolutions ont pris la route

alors que la fête des voiliers, sa sonorisation,

les feux d'artifice s'y rattachant et leurs détonations déjà s'évanouissaient.

Deuxième partie

Derrière une église trapue, avec beaucoup de repères

pour le prochain déplacement, le long de la rue

que d'un vrai renom Garibaldi désigna,

je me suis demandée, en le craignant vaguement

quelle apparence aurait celui qui viendrait déverrouiller les issues.

Le gentilhomme qui agit ainsi

était bien au-delà des classifications.

Quelques commentaires déplaisants à propos des robes habillées qui se retroussent

et des poils visibles jetèrent un froid dans le cours d'une causerie sans façons

que plusieurs thés réchauffèrent.

Sans la pruderie d'un moine mais d'une sobre retenue,

pasteur inépuisable lorsqu'orienté vers la défense

de la question transsexuelle, difficilement persuadé

que les thèmes écrits déploient souvent des variations,

ce vieux garçon merveilleux a su gagner,

après une gratitude décente, mon affection.

Vin choisi, salades et biscuits

devraient lui en dire davantage.

Deuxième refrain plus étendu (épilogue)

Entreprise avec le remarquable spécialiste dont le libre

arbitrage présupposait la mise en place d'un excellent dossier, dans quelques mois,

indépendamment du compte rendu que le scanner détaillera,

si sur le lit sommeille le léopard orange sagement lové

près du lion pacifique, atteignant une sorte de maturité suave,

ce pourrait être l'ultime étape.

Ecriture initiale le 21 juillet 2004.
Structuration finale le 4 juillet 2007.