Alana CAMUS HOLLAND, original vocalist, lyricist & composer, chanteuse novatrice, parolière & compositrice.
Vague.
Ancre.
Albatro.

08
Near Lieben Odil

English


Part 1 (tempo primo)

A cony's tail brushed the underwood,

no witness alarmed squirrels' love-toys and delight,

forget-me nots ,buttercups, blue bonnets, straw plats

draped for every meadow's safeguard

altars' penthouses.

Crystalline conversations filiated

clappers with yodels,

Hesperus, Virgo called Tyrolian sprites

apples of brown eyes.

(allegretto)

Precious like wing-footed ballerinas' tip-toes,

dauntless when Hammonds' regals fledged

Löhengrin's evasions off gloomy Bayreuth carcanets,

those were the days ancient beards placed beyond all price,

from alpine bowers, some painted hazel sweet

a musical casket.

Chorus 1

By the crossroad where parking tunes selected a perpetual serenade,

as the progressive mountaineers' most delicate ambassadress,

a magic edelweiss came to ride 68 bounded shades,

over the mopings' hands, on the grand Tour's willing stunner.

Transition

Less cautious, more distinct, after München's brewed gramaryes,

a red-crowned pastry cook delivers his Jew's harp

for glancing reveries along the dessert-spoons.

Part 2 (allegro)

Wishful sideboards' boogie trends, midway from Vienna,

a Portuguese courrier whose festivals' suit outmanoeuvred

desperados' purgatory, Atlantic yards.

Slicing the bop to jump the scratch of diffidence,

gingerly combed, Joella's spleen let down

her Venitian perfect oval.

(allegretto dolce)

Re-inventing the gondolas' slide,

perched, armed and cherished at the sound of two sweeping oars,

Salzach, Inn waters pledge the chosen few's visas.

Dan's consummate defeat against Shorty,

climbing Lucy's fool proof guerdon,

little Olive's trembles near Eloïse,

better than dudes' exhibition authentified

Yesterday's chrysalis.

Evolving chorus 2

By the crossroad where parking serenades

carry up Odeon's nightingales,

till the attached merry go round moderates

reconnaissance waltzes, fingers' idyls,

no disclosure affianced eglantines' apparel.

(little scherzo)

Leaning help through chaste honey, ebon limberness,

like the visage you habe reposed voluntary moors' assent.

While glimmers' customs apprehended denizens' selection,

one by one, seventeen hide aways' yarns made a beeline

for the Grand Tour's Willing shuttle.

(tempo primo)

Eulenspiegel's capering lanthorns

surprisingly drew unprofaned boulevards,

wabrus moustaches enlarged dulcified staccatos.

Part 3 (allegro con brio)

Saint Cyr's Paladin[1] outgeneralled buffers.

Laminating Parisian clare-obscures,

souvenirs tumblers sentenced in camera,

furtive drops, germane lids,

goldsmiths' case of instant joys

absolved a comprised dilemma's language.

Non pareil Mick's pearly braced virtuoso,

one sooth an yare, behind the nooks, summarized.

Fleet shaloms, kith hours, lost and found, yet unseen,

we have draped impossible streets' dull cement

with colours' interplay shoring hearts' canvass,

lips paired, anthems rose,

ultra mundance solstice reenkindled,

pollens' staminas conjured defecting words'

ambush.

Part 4 (allegro ma non troppo)

Poised like seats were on the Panoramic overhang,

pines' needles catapult sorrowings, jetty motes to the last ditched penance.

Avowals' rebounding perpetuates translucent syllables pronounced...

Chorus 3

...near by the crossroad whence Zarathustra's autodafés burnished

Schoenbrunn leitmotivs,

extemporizing spiders coated Berenice's gossamers

in baroque pasquinades, Zollverein's homilies and a striping eyeliad.

(allegretto)

Gothic kreutzers, Niebelungen still clash

to re-establish worthy gems' legitimate owns

Siegfried's bards usurpated.

Scrambling over the ashy tryst,

lone angels depurated sprinkles, two fell apart,

laving the Soil, untitled numbers and the pavillion

Where mercy tellers' love quills have survived.

(andantino)

Affiliating Johannes Brahms' unmistakable gemütlichkeit,

far from the tangerine vapours,

blasting socialites' litterature, an Eden's racy godmama reigned

until about to faint, she handled the box epitomizing

a fluent selection: quite rightly Times' sanctuary.

(tempo primo)

Odil's laverocks, Cedric's duans intrusted fragrance on Karel's tulips,

warlock peckers peeped, Acme's virtue launched

craftsmen' zee nostrum: Viribus Unitis[2].

6 July 1987.


[1] Colonel De Gaulle In 1938.

[2] The honest emperor Franz Josef, as well as this ship bearing such a dedicated name (it means “joining our efforts”) launched the idea of federative states (Austria, Hungary, Slovenia, Croatia, Bosnia...). Sadly, the war occured and later Clémenceau rejected all possibilities of a separate peace ruining this hope for generations.

08
Près de la bien aimée Odile

Français


Partie 1 (tempo primo)

La queue d'un lièvre effleurait le taillis,

nul témoin n'inquiétait les jeux d'amour et le délice des écureuils,

myosotis, boutons d'or, centaurées, pailles tressées

drapaient à l'angle de chaque prairie pour leur sauvegarde

les voûtes champêtres de petits autels.

Des conversations cristallines affiliaient

clarines et yodels,

Vesper[1], la vierge[2] appelaient les farfadets tyroliens

prunelles des yeux bruns.

(allegretto)

Précieux comme les pointes des ballerines aux pieds ailés,

intrépides lorsque les registres des orgues Hammond favorisaient

les évasions de Löhengrin loin des carcans du sinistre Bayreuth,

tels étaient les jours que les barbes vénérables prisaient par dessus tout,

depuis les retraites alpines, quelques uns peignirent avec tendresse

en noisette un écrin musical.

Refrain 1

A l'intersection où les accords se rangeant sélectionnaient une sérénade perpétuelle,

en tant que délicate ambassadrice des montagnards de progrès,

une edelweiss magicienne vint conduire, les ombres limitées de 68,

par delà les guidons des mobylettes, dans le grand voyage aux péripéties formidables.

Transition

Moins circonspect, plus distinct, une fois passés les troubles sortilèges des brasseries de Munich,

un pâtissier aux cheveux roux embouche sa guimbarde[3]

pour permettre des rêveries langoureuses au fil des cuillers à dessert.

Part 2 (allegro)

Le boogie des buffets motivants emmène, à mi chemin de Vienne,

un délégué portugais dont le costume de festival sut éviter

le purgatoire des desperados et les chantiers de l'Atlantique.

Partageant le bop pour estomper la ride de méfiance,

délicatement peigné, le spleen de Joelle laissa choir

son parfait ovale vénitien.

(allegretto dolce)

Ré-inventant le glissement des gondoles,

perchées, armées et chéries au son de deux avirons agiles,

les eaux de la Salzach, de l'Inn nantissent de leurs gages les visas de leurs favoris.

La défaite consommée de Dan face à Shorty,

l'infaillible récompense de l'ascendante Lucy,

les tremblements de la petite Olive auprès d'Eloïse,

bien mieux que le clinquant des snobs encensés attestèrent

la justesse de la chrysalide du Passé.

Refrain 2 évolutif

A l'intersection où les sérénades se rangeant

soulèvent les rossignols de l'Odéon,

jusqu'à ce que le manège attaché modère

les valses de reconnaissance,

l'idylle des doigts,

aucune révélation n'avait ainsi rapproché des églantines les parures.

(petit scherzo)

Inclinant l'aide par le miel chaste de ta bouche et la souplesse de ta chevelure d'ébène,

avec ton visage, tu as reposé l'accent des landes volontaires.

Pendant que les lumignons de la douane appréhendaient la file des naturalisés,

l'une après l'autre, les histoires venues de 17 cachettes ont tracé une ligne droite

pour la navette de bonne volonté du grand voyage.

(tempo primo)

Les lanternes cabriolantes de Till l'Espiègle

d'une façon surprenante dessinaient des boulevards non profanés,

les moustaches à la gauloise développaient des staccatos apaisés.

Partie 3 (allegro con brio)

Le Paladin de Saint Cyr[4] fulminait contre les badernes de l'Etat Major.

Entourant de feuilles argentées les clairs-obscurs parisiens,

les vendeurs de souvenirs condamnés sur simple photo,

quelques gouttes furtives, des paupières cousines germaines,

les vitrines de plaisir immédiat des joailliers

absolvaient les dilemmes d'un langage compris.

Les touches de nacre du virtuose accompagnant l'incomparable Mick,

à la fois gentillesse, déclaration comme prestesse, par les ruelles, résumaient.

Shaloms déliés, heures amies, perdus, retrouvés, encore inaperçus,

nous avons vêtu le triste ciment des impossibles rues

d'un effet combiné de couleurs

donnant rivage au canevas des cœurs,

les lèvres se joignaient, des hymnes s'élevaient,

un solstice dépassant cet univers revivifia

l'étamine des pollens put alors conjurer les propos défaitistes du faux armistice

et leur embuscade.

Partie 4 (allegro ma non troppo)

En équilibre comme l'étaient les sièges sur l'avancée du Panoramique,

les aiguilles de pin catapultent regrets, fétus calcinés vers la punition du dernier fossé.

Le rebondissement des aveux perpétue les syllabes translucides prononcées...

Refrain 3

...non loin de l'intersection d'où les autodafés de Zarathoustra ont bruni

les motifs conducteurs de Schoennbrunn,

des araignées, improvisant, s'appropriaient les fils de soie de Bérénice

par des pochades baroques, des apologies du futur Reich uni et une œillade provocante.

(allegretto)

Pièces de monnaie gothiques et Niebelungen continuent leur combat

pour restituer à leurs légitimes propriétaires les joyaux de valeur

que les chantres de Siegfried avaient usurpés.

S'élevant au dessus du lieu de rencontre des cendres,

des anges solitaires en pluie fine se groupaient, deux tombèrent à l'écart,

lavant de toute souillure le sol, des numéros sans nom et le pavillon

où les timbres d'amour des conteurs de miséricorde ont survécu.

(andantino)

Adoptant l'inimitable fantaisie nostalgique de Johannes Brahms,

aux antipodes des vapeurs pour touristes aux tons de mandarine,

pestant contre la littérature des mondains opportunistes,

régnait, dans son Eden une vigoureuse marraine

jusqu'à ce que sur le point de défaillir, elle manipule la boîte contenant le résumé

d'une sélection fluide: le sanctuaire d'exactitude des Temps.

(tempo primo)

Les alouettes d'Odile, les poèmes de Cédric confiaient leurs parfums aux tulipes de Karel,

les piverts magiciens jetaient un coup d'œil, le vertueux empereur présidait au lancement

de la réussite de ses artisans: ce navire appelé: “Viribus Unitis”[5]

6 juillet 1987.


[1] Vesper ou Hespérus: l'Etoile du Soir aussi appelée Etoile du Berger.

[2] La Vierge: constellation et signe du Zodiaque(24 août-24 septembre).

[3] En anglais “Jew's harp” = la harpe du juif.

[4] Le colonel De Gaulle en 1938.

[5] L'honnête François Joseph, en même temps que ce navire au nom si bien trouvé (qui signifie “En joignant nos efforts”) explicitait l'idée d'autonomie fédérées (Autriche, Hongrie, Slovénie, Croatie, Bosnie...). Hélas, il y eut la guerre et plus tard Clémenceau qui rejeta toute solution de paix séparée ruinant cet espoir pour des générations.