Alana CAMUS HOLLAND, original vocalist, lyricist & composer, chanteuse novatrice, parolière & compositrice.
Vague.
Ancre.
Albatro.

06
International gate

English


Part 1

Who cried under the canopy when transuded Arizona's fuel?

Dance attentors keep on shouting:

Ollie the nice is a non stop pander's rumbling”.

By the byes, the scenario's veteran remodels

International Squadron.

In Guantanamo's cash and carries, “por que viva las Verida”,

the brave colonel Theo rebaptized Maine's novitiate.

Bravo, scouts from Santiago, the thirteenth immense conception

will surely follow the example.

Once located by Sampson's rapparees, twice electronized

after Phoenix recommendations, beyond doubt,

ardentnesses' third redundancy

stays the unconquered incredible Titan.

Orwell, cheerio!

Neglect the Cosa Nostra's sable limousines.

Part 2

Could these forces' durance eradicate the columbariums?

Upon a treaty of good condition,

while some epoch-making chaps' diligence,

with tomahawks and harpoons, slightly alter the data,

Vulcan's phalanx reposition the initial 63 passions' victors.

Who blundered the fuel when cried

BB39 for Arizona?

The dubious publisher keeps on pressing:

Madonna's business will aver

commensurate with the baffling brood”.

Ollie the nice transfers, some flushing laurelled

the barracudas' stampers.

Part 3

Between Ohio and Da Nang, avast perplex cities!

Most left in great pomp Memphis, japaning the Sovereign.

The rest, like Elvis, until the end, contracted a sole desire:

gamble, huff, butler, off the turnpike Tennessee, let's talk turkey.

The ragamuffin polluted crooners mergin' the marbles.

Arabesques' hostages, on a gravel road, whatever the ghetto,

awards did not save Gary.

From a terrible pawning,

set against the majority rules by medias

and the ungovernable diagnosis,

an honest buddy has accepted the reprimand

for refusing to abandon the international colleague.

August 1987.

06
Porte internationale

Français


Partie 1

Qui pleurait sous le dais lorsque tel la sueur filtra le mazout de l'Arizona?

Les danseuses frénétiques continuent à crier:

«Ollie[1] le beau est le plus vrombissant et sexy des excitants entremetteurs».

Par les détours, le vétéran du scénario redonne substance

à l'Escadrille Internationale[2].

Dans la panoplie des disponibilités de Guantanamo, «pour que vive la Vérité!»[3],

le brave colonel Théodore[4] a rebaptisé le noviciat du Maine[5].

Bravo, éclaireurs de Santiago, la treizième immense plate forme sur l'eau

suivra certainement votre exemple.

Localisée d'abord par les pirates de Sampson[6], électronisée deux fois

en suivant les recommandations venues de Phoenix, sans contestation,

la troisième vague de chômage des millions d'ardeurs

reste un incroyable Titan disponible.

Orwell[7], tu retardes!

Ne tenez aucun compte des limousines lugubres de la Cosa Nostra.

Partie 2

La durée des ces forces pourrait-elle venir à bout de l'abus des columbariums?

Se basant sur un traité en bonne et due forme,

pendant qu'avec diligence, des gars faisant événement,

grâce aux tomahawks et aux harpons, modifient légèrement les données,

les phalanges de Vulcain remettent en place les chiffres 63, signature des vainqueurs[8]!

Qui pataugeait dans le mazout quand pleurait

pour l'Arizona le cuirassé BB39?

Le publiciste louche continue d'imprimer:

«les affaires de Madonna seront toujours

bien proportionnées aux désirs de la génération montante».

Le bel Ollie transfère, la rougeur des lauréates a stimulé

trémoussements et acclamations des barracudas.

Partie 3

Entre l'Ohio et Da Nang, tenez ferme, villes perplexes!

La plupart ont quitté en grande pompe Memphis vernissant le Souverain.

Ceux qui restèrent, tel Elvis, jusqu'à la fin, avaient sous contrat une seule envie:

jeu de hasard, colère, maître d'hôtel, une fois passée la barrière du Tennessee, parlons net.

Le virus malsain a pollué le charme des chanteurs mélangeant les marbres de leurs demeures.

Otages des Arabesques, sur une route gravillonnée, quelque soit le ghetto,

aucune récompense n'a pu sauver Gary.

Affrontant un terrible pari,

jeté contre l'administration majoritaire par les médias

et le diagnostic ingouvernable,

un brave type honnête a accepté la réprimande

pour avoir refusé d'abandonner le partenaire international.

Août 1987.


[1] North l'infâme lieutenant colonel de l'Irangate.

[2] Son film de 1941 projeté à Pearl Harbour, à la période de l'attaque japonaise.

[3] En espagnol.

[4] Roosevelt, le “héros” de l'invasion américaine sur Cuba en 1898.

[5] Aussi le navire US dont l'explosion en 1898 servit de prétexte à la guerre hispano-US.

[6] Le “boucher” de l'escadre US contre les navires espagnols.

[7] L'auteur de “1984”.

[8] Il s'agit aussi du nom réel des missiles embarqués de l'US Navy: tomahawk, harpon, vulcain, (BB) 63, c'est tout autant Dallas que le numéro de coque de l'USS Missouri, navire où fut signée la capitulation japonaise et qui était alors “ré-activé” par Ronald Reagan.