Alana CAMUS HOLLAND, original vocalist, lyricist & composer, chanteuse novatrice, parolière & compositrice.
Vague.
Ancre.
Albatro.

04
Sweeties of York

English


Verse 1

Italian perfumes blend inducement with tears

Summer romance swiftly roved, out of gear.

These wasted nerves gave brightness to a spark

whose loving postures emptied your money-bag

Chorus 1

How long are Sweeties persuaders?

Smart advances contented frowned naiads and pools.

Genteel manners, soft greetings, Forbearance delude.

Titters sprinkle proprieties' woof

Verse 2

Portraying sighs and their gloom

like a condoned evasion near the pines

from the pleasant creek, lulls for more

than a half season extended confessions stream by untarnished wakes.

Minerva's introduction as a go between could not avoid the quicksand

hardening peddlers' metal riffs or pub-crawl disguised

but it scored, at any rate...

...your languid chase of cracked enticers,

borrowings, meditation cruelly materialized

belongs to the page cuts have thrown.

Rub and frills, so detailed, recommend

adapted volumes, sorry for that, Tennyson, Keats.

May or July bustling propensions

mask jaded butterflies.

Chorus 2

How long are Sweeties persuaders?

Smart acquirements comforted oiled naiads and booms.

Genteel manners, soft greetings, Forbearance delude.

Titters enlarge proprieties' woof.

Verse 3

Melted awards' flame, whims abandoned

the lodging berth you decked. Even the baby's grant,

by complexion and twin name reproduced,

with a Latin flavour, your fashionable appearance.

A demure slice of heavy cake has not permitted

to better feels understanding.

Nursery rhymes halted, definitively.

Up, beside the armchair, discountenanced, another girl inquired:

Where have you bent the donjon's key?

The staves are dimmed, flirting birds swang until

phantoms diverted the alley's consent”.

Chorus3 (Evolution of the previous ones)

If you still profess near London squares,

don't neglect country-plumed Sweeties of York.

In adult schools graduated remote naiads and roost.

Weaning manners, ripe affairs, foreclusion decoyed.

Farewell notes (Arietta Graziosa)

Bitterness, diary have ceased conjugations.

Please, some fine day, exhume from the pile Grieg albums,

find a turntable that works and let

your sensibleness acquit their purpose as a gift.

They were in expectance, like this humour, innocent of double guessing.

First draught: October 1994, final version in March 2005.

04
Douceurs d'York

Français


Couplet 1

Les parfums d'Italie mêlent l'incitation aux larmes.

La romance estivale tourna rapidement en errance déphasée.

Ce gaspillage de nerfs a donné du lustre à une étincelle de passage

dont les postures amoureuses vidaient ton porte-monnaie.

Refrain 1

Combien de temps les douceurs s'avèrent elles persuasives?

Primesautières, les propositions contentent naïades et piscines.

Distinction, accueil aimable, tolérance projettent leurs illusions.

De petits rires étouffés saupoudrent la trame des bienséances.

Couplet 2

Dépeignant les soupirs et leur aura ténébreuse

comme une sorte de fuite pardonnée auprès de la pinède,

depuis la plaisante crique, le bercement des accalmies pendant plus

d'une demi saison prolongea le fleuve des confessions par des sillages limpides.

L'introduction de Minerve en tant qu'intermédiaire ne put éviter le sable mouvant

que les riffs d'heavy metal ou la tournée des bistrots de robustes dealers camouflaient

mais, quoiqu'il en soit, elle marqua des points...

...ta chasse langoureuse aux séducteurs fêlés

que les emprunts d'argent et la concentration rendirent cruellement plus notable

appartient à la page que, pour y voir plus clair, des coupures ont fait jeter.

Frottement tentateur et fanfreluches, mis en œuvre avec tant de détails,

pour la lecture, recommandent des volumes adaptés. Mille regrets, Tennyson[1], Keats[2].

En mai comme en juillet, les tendances au remue-ménage

servent de masque aux fantaisies émoussées.

Refrain 2

Combien de temps les douceurs s'avèrent elles persuasives?

Les acquisitions pimpantes ont conforté naïades huilées et vergues.

Distinction, accueil aimable, tolérance projettent leurs illusions.

De petits rires étouffés agrandissent la trame des bienséances

Couplet 3

Passionnée des oscars, les caprices ont abandonné

l'appartement faisant office de mouillage que tu avais orné. Même le côté positif du bébé,

par son teint, son caractère et son prénom jumeau reproduisit,

avec une saveur latine, ton aspect au goût du jour.

Une modeste tranche d'épais gâteau n'a pas permis

aux sensations en cours d'évolution de se comprendre.

Les rondes enfantines ont cessé définitivement.

Debout, à côté du fauteuil, décontenancée, une autre fille se montre inquisitrice:

«où donc as-tu tordu la clé de ton donjon?

Les douves et les portées sont obscurcies, des oiseaux se faisant la cour sautillaient en cadence

jusqu'à ce que des fantômes détournent de l'allée son consentement naturel».

Refrain 3 (développement des 2 précédents)

Si ton savoir s'exerce toujours près des places d'un Londres cossu et un peu vieux jeu,

ne dédaigne pas pour autant les douceurs d'York au plumage provincial.

Dans les écoles pour adultes parvinrent aux diplômes sur leur perchoir de lointaines naïades.

Réflexes de sevrage, liaisons mûries et forclusion furent avant tout des leurres.

Notes d'adieu (Ariette à titre gracieux)

Amertume et journal intime ne se conjuguent plus de la même façon.

J'espère qu'un beau jour, tu exhumeras de la pile les albums de Grieg

et que, trouvant une platine disques en état de marche, tu sauras

apprécier à sa juste valeur de ces cadeaux le dessein.

Ils étaient dans l'expectative, pareils à cet humour, innocents de sous-entendus.

Première ébauche octobre 1994, version définitive mars 2005.


[1] [2] Alfred Tennyson, John Keats: célèbres poètes britanniques du XIXème siècle.